Adresse
Téléphone
A.S. ILLZACH MODENHEIM

U 11 En finale de la MAC DONALD CUP

Fin de l’épopée de nos filles en Coupe de France

L’aventure en Coupe de France  de nos féminines s’est arrêtée  dimanche aux portes des 32ème de finale qui étaient l’un des objectifs de la saison .

En effet, nous avons étés battus assez sèchement sur le score de 6 à 1 contre une bonne équipe de Saint Vit qui il faut le dire, à quand même dans son effectif 5 filles ayant évoluées en division 2 national à Besançon la saison passée. Menés 2-0  à la pause, nous avons réduit le score  à la 56ème minute (Hayet Belmsaguem) et c’est à ce moment là, pensant avoir fait le plus dur que  nous avons un passage à vide et encaissons 3 buts en 7 mn. et du même coup anéantir tous les espoirs de se qualifier pour le tour suivant. Néanmoins coup de chapeau aux filles pour leurs parcours dans cette coupe et ce match nous a permis de voir nos limites et également tout le travail qu’il nous reste à accomplir pour pouvoir bien figurer à ce niveau.

 

Patrick L.

Coupe de France féminines

ASIM (D1)-St Vit (PH)

Les demoiselles  de  l’ASIM accueillent ce dimanche (14h30) les Franc-Comtoises  de St Vit à l’occasion du premier  tour  fédéral de  la coupe de France féminines.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le sélectionneur  national Bruno  Bini a eu la main heureuse pour les illzachoises qui restent pour l’heure une des deux dernières formations haut rhinoises  avec l’ASCA  Wittelsheim, leur évitant de batailler face à des équipes de division 2 nationale comme Algrange ou  encore Chatenoy le Royal.

Pour arriver à ce stade, les joueuses de Patrick Lindenschmidt  se sont qualifiées aux dépends de Mertzen, Ribeauvillé et Wolksheim. Du grand art quand on sait que le petit pouce Haut-Rhinois a remporté 13 victoires sur 13 en championnat pour sa  première année de compétition à ce niveau avec 8 buts marqués pour 4 encaissés. Avec une buteuse hors pair, Amandine Turpin, auteur de 33 réalisations, toutes compétitions confondues.

 Mais la coupe de France est  une épreuve à nulle autre pareille avec son lot de surprises. Camille Diss, la gardienne, Stéfanel  Lindenschmidt qui dirige la défense  avec Capucine Carrot et leurs coéquipières sentent monter l’adrénaline au fil des entrainements. Elles veulent en découdre « et passer ce tour pour accéder aux 32è de finales avec l’accès  en lice des DI comme l’Olympique lyonnais ou Vendenheim ! »

Mais le coach illzachois, à la tête du foot des  filles depuis quatre saisons  prépare son équipe avec sérénité ; Deux entrainements cette semaine et surtout pas de match amical pour éviter les blessures : «Je suis relativement confiant. L’état d’esprit des filles est excellent  et on travaille sérieusement ; Mais sur  un match tout peut arriver, alors ne vendons pas la peau de l’ours…Cela dit cette épreuve  est passionnante et on mettra tout en  œuvre pour passe ce tour et éviter une grosse cylindrée. Ais d’abord, méfions nous de St Vit. Les doubistes  se sont renforcées durant l’intersaison avec plusieurs joueuses de Besançon. Elles ont les dents longues et se déplaceront  avec de nombreux supporters. Alors méfiance… »

Légende photo : Toute la détermination de Ludivine Sabouret sous l’œil du coach Patrick Lindenschmidt  sera nécessaire  pour venir à bout des francomtoises d e St Vit  et poursuivre la belle aventure de la coupe de France.

Championnes d'automne


Nos féminines

CHAMPIONNES D’AUTOMNE

 

Ce week-end nos féminines leader du championnat ont clôturés la phase des matchs aller. Cela à commencé samedi soir par un repas (sportif !!!) dans un restaurant Chinois pour se terminer dimanche après-midi avec la réception de Vallée Noble (2ème au classement). Après une première mi-temps parfaite mais peu de réussite dans le dernier geste nous rejoignons les vestiaires sur le plus petit des scores 1-0 (but de Chloé de la tête à la 35ème minute) sans pour autant avoir été inquiétés. En deuxième période nous haussons le niveau de jeu pour finalement nous imposer 5-0 (buts de Amandine 49ème, Ludivine 55ème, M.Christine 69ème et Amandine 71ème). Cette victoire nous permet de reléguer notre adversaire du jour à 7 points et surtout de terminer cette phase aller avec 12 victoires pour autant de matchs joués, avec également une différence de buts de + 84 (88 buts marqués contre seulement 4 encaissés) et avec en prime le titre de Championnes d’automne. Autre satisfaction pour l’encadrement, nous n’avons pris aucun carton dans cette phase aller.  

Prochaine date importante pour nos filles, le premier tour national de la Coupe de France le 8 janvier 2012 (tirage au sort le 19 décembre) ou nos filles auront à cœur de se qualifier pour les 32ème de finale.

Bravo à vous les filles et surtout continuer à porter haut les couleurs de l’ASIM.

                                                                         Patrick

Le résumé du match RCS - ASIM

RCS - ASIM : 4 - 1 Record d'affluence 9440 spectateurs

Vidéo sur Alsace 20

                                       Vidéo RCS - ASIM    Voir...

FOOT CFA2 RETRO

Yves Ehrlacher : L’ASIM toujours

L’emblématique coach qui a fait monter le club illzachois de la promotion au CFA2 en quinze ans a toujours son cœur de footballeur à l’ASIM. L’an passé encore il accepta un délicat intérim pour parvenir à maintenir l’équipe en championnat de France amateur 2.

Début juillet Ypfa a été opéré de la hanche ; 4 jours plus tard, à nouveau sur pied  (Eh oui les progrès de la médecine sont extraordinaires et fulgurants), il s’enquit de ses successeurs, Xavier Demuth et Daniel Léopoldès à la barre de l’équipe fanion chère au président Roger Schirck: « La transmission s’est passée dans un parfait esprit et dans le respect. A la fin de l’année dernière déjà, Xavier Demuth m’avait demandé s’il pouvait nous accompagner  pour observer ses futurs joueurs. Aujourd’hui il me communique ses observations et ses rapports pour que je lui donne mon avis, ce que je fais bien entendu avec plaisir et de manière tout à fait amicale. Je crois beaucoup en ce duo  qui a toutes les cartes en main pour faire évoluer  le club. Xavier est expert dans l’organisation et la gestion des effectifs, Léo, qui a été pro comme moi au plus haut niveau est celui qui conseille tout en restant en retrait. »

Parole d’un  spécialiste qui ne restera certainement pas longtemps les bras croisés au vu des fourmis footballeuses qui le titillent. Y.Ehrlacher : « Pour l’instant nous n’avons pas évoqué le sujet. Je pense qu’après la hanche le chirurgien va s’occuper de mon genou… »  La rançon d’une superbe carrière démarrée après 10 ans de professionnalisme avec le Racing club de Strasbourg par un titre de champion de France sous la houlette de Gilbert Gress : «Le match du sacre fut la victoire à Lyon ; Wagner avait marqué 2 buts » et Yves, latéral défensif le 3è ! C’était en 1979… Par la suite Ehrlacher poursuivit sa carrière à Lens puis à Bastia avant d’entrainer un temps les SR Colmar. Après une dizaine d’années passées en Allemagne, Ypfa  rejoint l’ASIM  avec  les aventures que l’on sait. Même si cela lui fait mal, il préfère ne pas revenir sur les  catastrophiques gestions qui ont amenées le RC Strasbourg au bord du gouffre : « Il y aura encore de  belles aventures à vivre avec l’ASIM ». Et l’ex coach des oranges à bien l’intention de ne pas rater une miette des prestations des coéquipiers de Régis Kittler, Hervé Milazzo et Olivier Rambo,  expro tous les trois qui gardent les joyaux d’un des clubs qui a construit son avenir et son ascension sur des jeunes promis à un bel avenir formés par les amis de Momo Ghalem.

     Ro.K


Propos d'avant-match


A Ottmarsheim, samedi 6.08.2011(17h)

ASIM-St LouisNeuweg

Les joueurs de Xavier Demuth vont aborder samedi (17h) la dernière ligne droite de leur préparation à Ottmarsheim ou ils accueilleront Les voisins ludoviciens de St Louis Neuweg  dans le cadre de l’inauguration du terrain  synthétique  rhénan.

Cédric Decker et ses ludoviciens, qui ont raté l’accession en CFA de peu l’an passé, ont bien l’intention de remettre leur talent sur le métier dès le 20 aout pour la reprise du championnat.  Anatole, Goepfert  et leurs coéquipiers, choyés par leur président Pierre Fichter  ont peaufiné  leurs automatismes pour être fin  prêts le jour  « J ». la force de percussion du premier nommé sera à nouveau un atout non négligeable dans cette optique. L’ASIM quant à elle se souvient de ses superbes  prestations en coupe puis en championnat au stade de la frontière. Alors, même s’il s’agit d’un match amical, il y aura de la revanche dans l’air, d’autant que MickaeFeghoul  tient particulièrement à se faire remarquer aux yeux de ses ex partenaires…

Le point avec Daniel Léopold ès, l’adjoint du coach illzachois Xavier Demuth. « Léo » comme on l’appelle amicalement est un véritable phénomène dans le football  professionnel.  A 51 ans, il se souvient d’une carrière riche qui l’a propulsé au sommet de l’affiche, en ligue 1 et 2: «J’étais au  RPSM (l’actuel Racing club de Strasbourg) et les détections du CTR d’alors, Pierrot Demuth m’ont permis de participer à toutes les compétitions de l’équipe d’Alsace des jeunes. Puis j’ai rejoint Scheni Battmann à St Die. C’est lui qui m’a propulsé pour une carrière dont je garde de merveilleux souvenirs« Avec Jacky Lemée tout d’abord en ligue 2, puis à Orléans et Caen avec Mankowski et Robert Nouzaret et  le Red  Star Paris enfin  en ligue 2 : « J’ai eu le plaisir de jouer contre des joueurs comme Serge Chiesa, Pauli  Pfertzel et Dany Kutermak avec qui j’ai gardé de bonnes relations.., »Et enfin le retour au bercail et ce grand vide inhérent à toute passion oubliée qui vous prend le les tripes comme une drogue magnifique

Le second souffle

Bon an mal an il reste dans le milieu du football ; Avec Scipion au FC Mulhouse, a Brunstatt également  comme dirigeant et conseiller, puis avec Xavier Demuth. Il devient son adjoint. Les deux hommes se vouent une amitié profonde faite de droiture et de respect : «j’apprécie beaucoup le challenge proposé par le président Roger Schirck. On parle beaucoup de l’ASIM, mais une fois qu’on est dedans on apprécie. Les dirigeants sont super et dévoués les joueurs à l’écoute, volontaires  et disciplinés.  Quant au coach, je l’apprécie beaucoup : Il est droit, entier et rigoureux. On a un rôle très important pour que les gars gardent cette envie d’en vouloir, de se surpasser. Finalement, que l’équipe gagne contre St Louis ou non, n’est pas important. Le travail doit forcément payer et il payera par la force des choses. »

En attendant, Olivier Rambo et ses coéquipiers se doivent d’assurer le spectacle à Ottmarsheim pour les nombreux spectateurs qui viendront voir deux équipes en route pour le …CFA.

                    Roland kasi